De l’utilité d’une bonne orthographe

À l’heure où le prochain concours des “Timbrés de l’orthographe” vient d’être lancé, on peut se demander quel rapport les français entretiennent avec leur langue. Il est d’usage de dire que “le niveau baisse”, que les français sont fâchés avec leur orthographe. Mais est-ce vrai ? Il semblerait que oui… En effet, selon le dernier baromètre du programme Voltaire, paru en juin 2015, seules 45% des personnes maîtrisent les principales règles d’orthographe. Elles étaient 51% en 2010. Si l’on affine les résultats, en 2010, 52% maîtrisent les règles grammaticales et 53% les règles lexicales. En 2015, ces chiffres tombent à 46% et 44%.
Il est à noter qu’un écart existe selon le sexe. Les femmes sont plus performantes en orthographe que les hommes et cela se remarque déjà au niveau de la scolarité. Au collège, 28% des filles contre 24% des garçons sont à l’aise dans les exercices d’orthographe, ces chiffres étant de 48% contre 43% à l’âge adulte.
Écart également selon les régions. Les meilleurs se retrouvent dans le Sud-ouest avec, en tête, l’Ariège, l’Aude et les Pyrénées orientales. Au total, 9 départements du Sud-ouest figurent dans les 14 premiers du classement.
Plusieurs explications ont été données à cette chute du niveau de l’orthographe, parmi lesquelles l’abandon de la dictée à l’école primaire et les nouvelles technologies (usage des SMS notamment). Si la première raison invoquée semble couler de source, il n’en est pas de même pour la seconde. En effet, plusieurs chercheurs ont démenti cette affirmation. Parmi eux, Danièle Manesse, professeur de sciences du langage à la Sorbonne nouvelle, écrit : “Le langage SMS n’influence pas l’orthographe. Les élèves savent qu’ils utilisent un code, un langage secondaire. La baisse du niveau en orthographe serait plutôt le résultat du peu de temps consacré à l’étude de la langue à l’école.”
Pourtant, selon une enquête Ipsos de 2014 pour les éditions Le Robert, 9 français sur 10 affirment être choqués lorsqu’ils constatent des fautes d’orthographe dans les courriers administratifs. De même, 84% sont gênés de commettre des fautes et pensent que cela nuit à leur image. Un sentiment de honte s’installe. En effet, une bonne orthographe est un marqueur social positif, elle fait partie des comportements sociaux que l’on doit avoir. Pour pouvoir maîtriser l’orthographe, nombre de personnes ont ainsi recours aux correcteurs d’orthographe. Cependant, force est de constater que ceux-ci ne sont pas toujours au point et ne signalent pas certaines fautes. Rien ne vaut dans ce domaine, l’œil acéré d’un professionnel.
Si votre orthographe approximative vous préoccupe, elle peut également vous pénaliser lors d’une recherche d’emplois par exemple. Pour que vos lettres de motivation et vos CV soient irréprochables, faites appel à un écrivain public. Spécialiste de la langue écrite, il saura pallier vos difficultés et vous fournir un travail soigné. Ainsi, vous mettrez de votre côté toutes les chances de réussite.


Le projet Voltaire est un logiciel d’entraînement à l’orthographe, composé de tests et d’exercices et créé par un comité d’experts, dont le champion du monde d’orthographe, Bruno Dewaele. Plus de 200 centres d’examen en France font passer les épreuves pour lesquelles les candidats reçoivent une certification reconnue et appréciée par les recruteurs.
Manesse, Danièle “Orthographe, à qui la faute ?” ESF éditeur, 2007.

Vœux de bon anniversaire

Bientôt, votre époux, votre épouse, votre enfant ou votre meilleur(e) ami(e) va fêter son anniversaire. Pour ce jour important, vous souhaitez lui écrire quelque chose de gentil, de tendre ou d’humoristique, un texte émouvant qui le touchera, le charmera et qu’il gardera précieusement comme symbole de votre amour ou de votre amitié.

Mais vous avez peur d’être maladroit(e), de ne pas parvenir à mettre sur le papier les idées qui se bousculent dans votre tête. Vous voulez que ce texte soit vraiment réussi. Je peux l’écrire pour vous !

Que ce soit un texte classique, en prose, un poème en alexandrins ou un sonnet, je vous prête ma plume pour coucher sur le papier les sentiments que vous désirez exprimer. Je vous offre aussi la possibilité d’inclure des illustrations ou photos (montage réalisé à l’extérieur, facturé en sus) pour un résultat selon vos désirs. Ci-dessous, un exemple de ce que je peux proposer (poème en alexandrin pour l’anniversaire d’une passionnée de théâtre) :

Sous les feux de la rampe tu avais décidé

Un beau jour de septembre d’élire domicile.

Si tu te doutais bien que ce s’rait difficile

La passion de la scène avait tout balayé,

Et confiante et joyeuse tu t’étais jetée

Dans les textes classiques de tes glorieux ainés.

On te fit boire enfin l’eau pure de La Fontaine,

On te fit côtoyer animaux par centaines,

On te présenta même un dénommé Molière

Tu connaissais déjà, et pas juste d’hier.

Pourtant il te sembla en fait bien différent

Rajeuni et poli d’une aura sans pareille,

Tout comme l’autre aussi, le célèbre Corneille.

Et comme il t’était doux et très désaltérant

De t’abreuver ainsi aux textes des anciens !

Découvrir leurs richesses et puis nouer des liens

Avec ta vie d’ici, tes tristesses et tes joies,

Vivre leurs émotions par le biais de ta voix.

Exprimer leurs tourments, leurs préoccupations

En scènes ciselées ou improvisations.

Si certains jours parfois, pointe une lassitude

Une envie de jeter tes rêves aux quatre vents,

Ce n’est jamais, oh non, jamais pour très longtemps !

Et voilà qu’aujourd’hui avec exactitude,

Le jour de ta naissance et la fin de l’année

Viennent en comité te dire : « tu es née » !

Née à la vie, née au théâtre et née aux mots,

Suivie, accompagnée de tous les animaux

Contés par le poète, sur une scène, offerte                       

Tu les feras venir, par la porte entr’ouverte,

Se présenter devant le jury enseignant,

Une audiction parfaite et un final gagnant.

En attendant ce jour de mystère et de gloire

Où de ton talent tu pourras te prévaloir,

Je viens te souhaiter un bon anniversaire

De l’amour, du bonheur, des succès bien sincères !

Ateliers d’écriture

Écrire… Vous vous dites peut-être que ce n’est pas pour vous, que vous ne saurez jamais, que c’est trop compliqué, que vous n’aurez pas d’idées… Ou bien, au contraire, rêvez-vous depuis longtemps d’essayer, sans oser. Peut-être même écrivez-vous depuis l’enfance. Mais vous n’en parlez pas, c’est votre domaine secret, et puis vous êtes persuadé que cela n’intéressera personne. Pourtant, vous aimez lire et découvrir d’autres univers, d’autres cultures, vous aimez être transporté ailleurs grâce aux mots des autres. Finalement, vous vous dites que, peut-être… pourquoi pas…

Que diriez-vous, alors, de participer à un atelier d’écriture ? De libérer les mots qui sont en vous ? De les confronter à ceux des autres, dans une ambiance conviviale et sans jugement ?

J’ai moi-même participé à plusieurs ateliers d’écriture, je suis auteur de nouvelles, de romans pour la jeunesse et de pièces de théâtre. Par ailleurs, mes études de lettres (maîtrise de lettres modernes), mon diplôme d’État d’écrivain public (licence de la Sorbonne Nouvelle), ainsi que l’exercice du métier de bibliothécaire pendant de nombreuses années me donnent les compétences nécessaires à l’animation d’ateliers d’écriture.

Outre les ateliers que j’organise, je propose aussi des « séances à domicile » : il vous suffit de réunir cinq personnes, de choisir un lieu (l’appartement de l’un des cinq participants) et je viens chez vous, avec mes mots, animer votre atelier.

Les séances sont d’une durée de deux heures – mais toute proposition est la bienvenue – pour un tarif de 40 euros par personne.

Plusieurs thématiques sont possibles, je m’adapte souplement aux demandes. Me consulter.