Rédaction d’un discours pour un mariage

Rédiger des discours est l’un des travaux d’écriture qu’un écrivain public propose. Voici un exemple de discours pour un mariage. Dans un souci de confidentialité, les noms et les lieux ont été modifiés.

DISCOURS POUR LE MARIAGE DE LAURENT ET JULIE.

En ce jour important que nous vivons ensemble et en tant que mère de la mariée, j’ai souhaité faire un petit discours. Rassurez-vous, la torture ne durera que quelques minutes et ceux qui voudraient en profiter pour dormir n’en auront pas le temps.

Je tiens tout d’abord à vous remercier tous chaleureusement d’être là aujourd’hui, la famille, la belle-famille et les amis. Je sais que certains viennent de loin pour partager avec nous ce moment de bonheur et je les en remercie tout particulièrement. Mes remerciements vont aussi aux mariés, sans lesquels ce jour ne serait pas !

Jean Anouilh a dit : Le mariage, c’est la robe. Après, évidemment, on a le mari !

Tu es très belle, ma fille, dans ta robe de mariée. Et ton mari aussi, dans son costume élégant. Nous sommes très heureux et fiers d’accueillir Laurent au sein de notre famille. Loin d’avoir perdu une fille, nous avons gagné un fils. Et quel fils ! Gentil, attentionné, sociable, en un mot formidable. Dès la première rencontre avec nous, le courant est passé et nous nous sommes adoptés naturellement. Nous te confions à lui, toi notre fille chérie et savons qu’il prendra toujours soin de toi avec tout son amour. Calme et réfléchi, il saura tempérer et équilibrer le petit feu follet toujours en mouvement que tu es.

Toute petite déjà, tu ne tenais pas en place ! Ton caractère vif et enjoué te poussait à toujours vouloir faire plus et mieux. Tes études occupaient la première place dans ta vie et je me souviens qu’aussitôt rentrée de l’école, tu te mettais à tes devoirs, sans même prendre le temps de goûter ! Ton parcours scolaire est à l’image de ton tempérament bosseur et consciencieux. Engagée dans des études de mathématiques dès l’obtention de ton baccalauréat, tu n’as eu de cesse d’approfondir tes connaissances et d’améliorer tes compétences par de nouveaux cursus : une école de finance puis les Ponts et Chaussées et enfin, HEC, la célèbre école de commerce, d’où tu es sortie brillamment diplômée. Au milieu de cet itinéraire d’excellence, tu as, en plus, trouvé le moyen de mettre au monde un adorable bébé, le petit Mathis, ce petit-fils qui nous comble de bonheur depuis six mois. Je découvre en toi une maman attentive et protectrice, toujours présente pour son enfant. Et depuis début juillet, tu travailles à nouveau !

Oui, ma fille est une battante ! Débrouillarde et positive, elle mène de front vie personnelle et vie professionnelle, se démultipliant pour réussir les deux. J’en vois certains dans l’assemblée qui pensent : “Bien sûr, c’est la maman, elle est fière de sa fille, elle en rajoute !” Je vais vous confier une petite anecdote, vous allez comprendre. Lorsque Julie est partie étudier aux États-Unis dans son école de finance, elle parlait mal l’anglais. Elle l’avait appris en classe, comme tout le monde mais on ne peut pas dire que c’était sa matière préférée, n’est-ce pas ma fille ? Pour ne pas être trop perdue, elle avait emporté avec elle un dictionnaire français-anglais. Eh bien, le croiriez-vous ? Quand elle est revenue, elle était bilingue ! Si cela n’est pas de la volonté et l’envie de réussir, dites-moi ce que c’est !

Pourtant, sous son caractère affirmé mais néanmoins agréable, sous son franc-parler et son refus de l’hypocrisie, Julie cache une nature angoissée qui s’exprime à travers son envie de toujours bien faire, son perfectionnisme permanent. Je le sais par expérience, à la fois maman et confidente, très proche d’elle, presque fusionnelle. Comme je l’évoquais tout à l’heure, c’est à toi de jouer, Laurent, pour que Julie, auprès de toi qui est plus calme et posé, équilibre sa vie et profite pleinement de l’instant présent.

Je voudrais donc te dire, Julie, et ton père avec moi, combien je suis fière de toi, de ta réussite mais aussi de ce que tu es, toi, en tant que personne. Quelqu’un de vrai et d’entier. Quelqu’un de bien. Je sais que tes frères et sœurs, tes oncles et tantes ne me contrediront pas. Eux aussi sont fiers de toi et ont tenu à te le dire par mon intermédiaire.

Nous t’aimons profondément et tu nous combles de bonheur depuis ta naissance. En ce jour de ton mariage, nous te confions à Laurent dont nous savons les qualités, pour que tu poursuives avec lui et le petit Mathis ton chemin de vie, un chemin que nous te souhaitons heureux et prospère.

Comme l’a si bien dit l’écrivain André Maurois, Un mariage heureux est une longue conversation qui semble toujours trop brève.

C’est tout le mal que nous te souhaitons, à toi, à Laurent et à Mathis, une très longue conversation. Soyez heureux, tout notre amour vous accompagne.

 

Vœux de bon anniversaire

Bientôt, votre époux, votre épouse, votre enfant ou votre meilleur(e) ami(e) va fêter son anniversaire. Pour ce jour important, vous souhaitez lui écrire quelque chose de gentil, de tendre ou d’humoristique, un texte émouvant qui le touchera, le charmera et qu’il gardera précieusement comme symbole de votre amour ou de votre amitié.

Mais vous avez peur d’être maladroit(e), de ne pas parvenir à mettre sur le papier les idées qui se bousculent dans votre tête. Vous voulez que ce texte soit vraiment réussi. Je peux l’écrire pour vous !

Que ce soit un texte classique, en prose, un poème en alexandrins ou un sonnet, je vous prête ma plume pour coucher sur le papier les sentiments que vous désirez exprimer. Je vous offre aussi la possibilité d’inclure des illustrations ou photos (montage réalisé à l’extérieur, facturé en sus) pour un résultat selon vos désirs. Ci-dessous, un exemple de ce que je peux proposer (poème en alexandrin pour l’anniversaire d’une passionnée de théâtre) :

Sous les feux de la rampe tu avais décidé

Un beau jour de septembre d’élire domicile.

Si tu te doutais bien que ce s’rait difficile

La passion de la scène avait tout balayé,

Et confiante et joyeuse tu t’étais jetée

Dans les textes classiques de tes glorieux ainés.

On te fit boire enfin l’eau pure de La Fontaine,

On te fit côtoyer animaux par centaines,

On te présenta même un dénommé Molière

Tu connaissais déjà, et pas juste d’hier.

Pourtant il te sembla en fait bien différent

Rajeuni et poli d’une aura sans pareille,

Tout comme l’autre aussi, le célèbre Corneille.

Et comme il t’était doux et très désaltérant

De t’abreuver ainsi aux textes des anciens !

Découvrir leurs richesses et puis nouer des liens

Avec ta vie d’ici, tes tristesses et tes joies,

Vivre leurs émotions par le biais de ta voix.

Exprimer leurs tourments, leurs préoccupations

En scènes ciselées ou improvisations.

Si certains jours parfois, pointe une lassitude

Une envie de jeter tes rêves aux quatre vents,

Ce n’est jamais, oh non, jamais pour très longtemps !

Et voilà qu’aujourd’hui avec exactitude,

Le jour de ta naissance et la fin de l’année

Viennent en comité te dire : « tu es née » !

Née à la vie, née au théâtre et née aux mots,

Suivie, accompagnée de tous les animaux

Contés par le poète, sur une scène, offerte                       

Tu les feras venir, par la porte entr’ouverte,

Se présenter devant le jury enseignant,

Une audiction parfaite et un final gagnant.

En attendant ce jour de mystère et de gloire

Où de ton talent tu pourras te prévaloir,

Je viens te souhaiter un bon anniversaire

De l’amour, du bonheur, des succès bien sincères !

Ateliers d’écriture

Écrire… Vous vous dites peut-être que ce n’est pas pour vous, que vous ne saurez jamais, que c’est trop compliqué, que vous n’aurez pas d’idées… Ou bien, au contraire, rêvez-vous depuis longtemps d’essayer, sans oser. Peut-être même écrivez-vous depuis l’enfance. Mais vous n’en parlez pas, c’est votre domaine secret, et puis vous êtes persuadé que cela n’intéressera personne. Pourtant, vous aimez lire et découvrir d’autres univers, d’autres cultures, vous aimez être transporté ailleurs grâce aux mots des autres. Finalement, vous vous dites que, peut-être… pourquoi pas…

Que diriez-vous, alors, de participer à un atelier d’écriture ? De libérer les mots qui sont en vous ? De les confronter à ceux des autres, dans une ambiance conviviale et sans jugement ?

J’ai moi-même participé à plusieurs ateliers d’écriture, je suis auteur de nouvelles, de romans pour la jeunesse et de pièces de théâtre. Par ailleurs, mes études de lettres (maîtrise de lettres modernes), mon diplôme d’État d’écrivain public (licence de la Sorbonne Nouvelle), ainsi que l’exercice du métier de bibliothécaire pendant de nombreuses années me donnent les compétences nécessaires à l’animation d’ateliers d’écriture.

Outre les ateliers que j’organise, je propose aussi des « séances à domicile » : il vous suffit de réunir cinq personnes, de choisir un lieu (l’appartement de l’un des cinq participants) et je viens chez vous, avec mes mots, animer votre atelier.

Les séances sont d’une durée de deux heures – mais toute proposition est la bienvenue – pour un tarif de 40 euros par personne.

Plusieurs thématiques sont possibles, je m’adapte souplement aux demandes. Me consulter.

Services aux auteurs

Vous êtes auteur, de romans, nouvelles, littérature jeunesse ou théâtre. Vous désirez proposer vos textes à un éditeur, en vue d’une éventuelle publication. Pour mettre tous les atouts de votre côté, ces derniers doivent être impeccables, tant dans la présentation que dans l’orthographe, la grammaire et la syntaxe.

La cohérence du récit, sa fluidité, son rythme sont importants pour accrocher le lecteur. Ils ne doivent eux non plus, pas être négligés.

L’écrivain public peut vous apporter son aide, en corrigeant votre texte et en vous faisant des propositions de réécriture, si besoin est.

Ma formation littéraire (maîtrise de lettres modernes) et mes années à côtoyer les livres et les lecteurs en tant que bibliothécaire, ainsi que mon diplôme d’écrivain public, font de moi l’interlocuteur idéal.

J’ai déjà effectué plusieurs “relecture-correction-réécriture” de nouvelles pour le compte d’une association, ainsi que de la correction de romans aux éditions le Dilettante et pour des particuliers. J’ai également été juré pour deux concours de nouvelles.

Quels que soient les thèmes ou le style de vos ouvrages, je propose un travail soigné et sérieux, sans jugement de valeur et toujours dans le respect de l’auteur. Ainsi, mes propositions de réécriture le sont uniquement par rapport au texte et à sa cohérence, à l’impact produit sur le lecteur.

Bien sûr, ma déontologie m’interdit de cautionner tout écrit à caractère raciste, insultant ou diffamant.

N’hésitez pas à faire appel à moi !

 

Correction de rapports de stage et de mémoires

Le rapport de stage ou le mémoire, suivi ou non d’une soutenance orale, est un élément important dans un cursus scolaire. Il permet aux enseignants d’évaluer leurs étudiants sur la mise en pratique de leurs acquis théoriques et de mesurer leur degré d’implication.

Que ce soit sur la forme – mise en page, présentation – sur l’orthographe, la grammaire, la syntaxe ou la cohérence du texte, le dossier se doit d’être sans erreur pour constituer un atout certain pour l’étudiant.

En tant qu’écrivain public, j’ai réalisé la relecture et la correction de plusieurs rapports de stage ainsi que de mémoires de Master : étudiants en école de commerce, en licence tourisme, en Master 2 gestion financière et fiscalité… Pour vous aider à finaliser le vôtre, n’hésitez pas à me contacter. Je pratique des tarifs étudiants (demi-tarif).

Validation des Acquis de l’Expérience

Constituer son dossier de validation des acquis de l’expérience (VAE) n’est pas toujours simple. Toutes les rubriques doivent être soigneusement rédigées et l’expérience mise en avant doit faire ressortir tous les atouts du candidat pour l’obtention de son diplôme. Que ce soit parce que vous avez peu de temps, que vous craigniez de ne pas savoir rédiger au mieux et que vous désiriez mettre toutes les chances de votre côté, un écrivain public peut vous aider.  J’ai réalisé des dossiers de VAE pour plusieurs personnes : obtention de BTS Comptabilité et Gestion des Organisations (CGO), d’un BTS dans le bâtiment… La VAE permet de valider une expérience de 3 ans minimum dans un domaine professionnel.

La demande de VAE doit être adressée à l’autorité qui délivre le titre, diplôme ou certificat de qualification professionnelle selon des procédures et des délais déterminés par cette autorité :

Les organismes valideurs sont :

Ministère chargé de l’éducation nationale Jusqu’à Bac+2 (CAP, BEP, BP, Bac Pro, BT, BTS, BMA, DMA…)
Organisme valideur : DAVA (dispositif académique pour la validation des acquis), CPV (centres permanents de validation des acquis des académies…).
Dans l’enseignement supérieur, Bac + 3 et au-delà (licence professionnelle, master, DEA, IUP…)
Organisme certificateur : service de formation continue des universités.
Le CNAM, établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel, doté du statut de grand établissement, placé sous la tutelle du ministre chargé de l’Enseignement supérieur. Organisme certificateur les centres régionaux du conservatoire national des arts et métiers.

Ministère chargé de l’emploi (titre professionnel)

Ministère chargé des affaires sanitaires et sociales (éducateur spécialisé, DEAVS…)

Ministère de l’agriculture (CAPA, BEPA, BPA, BTA, BP, Bac Pro, BTSA, ou CQP ou diplômes d’ingénieur, diplôme paysagiste DPLG, doctorat, diplômes de spécialisation vétérinaire)

Ministère chargé des sports (BAPAAT, BEATEP, BEES 1er et 2ème degré, brevet d’état d’alpinisme, BPEPJS…)

Ministère chargé de la santé

 La branche professionnelle (Certificat de Qualification Professionnelle).
Organisme valideur : Secrétariat national de la CPNE (commission paritaire nationale de l’emploi) ou OPCA (organisme paritaire collecteur agréé) de la branche professionnelle.

Les organismes privés (CESI…).
Organisme valideur : organisme de formation qui délivre le titre ou la certification.

Les chambres consulaires
Organisme valideur qui délivre le titre ou la certification, ex : chambre de commerce et d’industrie, chambre d’agriculture, chambre des métiers…

Vous devez donc contacter l’organisme valideur dont vous dépendez et retirer auprès de celui-ci un dossier. Puis vous constituez ce dossier, en remplissant le plus complètement possible les différentes rubriques. Celles-ci doivent être rédigées, claires et précises et comporter des exemples. C’est à ce stade que vous pouvez vous faire aider pour la rédaction, par un écrivain public. Les différents organismes assurent également un suivi des dossiers, par le biais de personnes ressources (accompagnateurs ou méthodologues) qui rencontrent régulièrement les candidats et leur prodiguent les conseils nécessaires à un bon montage de dossier.

Vous déposez ensuite votre dossier puis aurez une soutenance orale à subir face à un jury de professionnels qui évaluera vos compétences et décidera ou non de l’attribution du diplôme. Pour certaines professions, l’oral est facultatif, se renseigner auprès de l’organisme dont vous dépendez. Le jury peut prononcer une validation totale ou partielle. Dans ce dernier cas, on vous demandera de compléter vos compétences, soit sous la forme d’une formation à suivre, soit par un rapport à rendre, soit par un projet professionnel à réaliser.

Liens utiles :

http://www.alfacentre.org/vae/la_vae_en_6_etapes.htm

http://www.pole-emploi.fr/candidat/les-organismes-valideurs-@/suarticle.jspz?id=13414

http://www.uniformation.fr/Salaries/Dispositifs-de-formation/VAE