Le scribe, ancêtre de l’écrivain public

Le scribe, personne qui pratique l’écriture, est considéré comme l’ancêtre de l’écrivain public. Il rédige des documents administratifs, religieux et juridiques, ainsi que des textes privés et il en fait des copies.

Au musée du Louvre, se trouve la statue du “scribe accroupi”. Voici un lien vers une explication détaillée de cette statue, tant au niveau artistique que du point de vue de l’importance du rôle du scribe dans l’antiquité :

Le scribe accroupi à la loupe

 

 

Validation des Acquis de l’Expérience

Constituer son dossier de validation des acquis de l’expérience (VAE) n’est pas toujours simple. Toutes les rubriques doivent être soigneusement rédigées et l’expérience mise en avant doit faire ressortir tous les atouts du candidat pour l’obtention de son diplôme. Que ce soit parce que vous avez peu de temps, que vous craigniez de ne pas savoir rédiger au mieux et que vous désiriez mettre toutes les chances de votre côté, un écrivain public peut vous aider.  J’ai réalisé des dossiers de VAE pour plusieurs personnes : obtention de BTS Comptabilité et Gestion des Organisations (CGO), d’un BTS dans le bâtiment… La VAE permet de valider une expérience de 3 ans minimum dans un domaine professionnel.

La demande de VAE doit être adressée à l’autorité qui délivre le titre, diplôme ou certificat de qualification professionnelle selon des procédures et des délais déterminés par cette autorité :

Les organismes valideurs sont :

Ministère chargé de l’éducation nationale Jusqu’à Bac+2 (CAP, BEP, BP, Bac Pro, BT, BTS, BMA, DMA…)
Organisme valideur : DAVA (dispositif académique pour la validation des acquis), CPV (centres permanents de validation des acquis des académies…).
Dans l’enseignement supérieur, Bac + 3 et au-delà (licence professionnelle, master, DEA, IUP…)
Organisme certificateur : service de formation continue des universités.
Le CNAM, établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel, doté du statut de grand établissement, placé sous la tutelle du ministre chargé de l’Enseignement supérieur. Organisme certificateur les centres régionaux du conservatoire national des arts et métiers.

Ministère chargé de l’emploi (titre professionnel)

Ministère chargé des affaires sanitaires et sociales (éducateur spécialisé, DEAVS…)

Ministère de l’agriculture (CAPA, BEPA, BPA, BTA, BP, Bac Pro, BTSA, ou CQP ou diplômes d’ingénieur, diplôme paysagiste DPLG, doctorat, diplômes de spécialisation vétérinaire)

Ministère chargé des sports (BAPAAT, BEATEP, BEES 1er et 2ème degré, brevet d’état d’alpinisme, BPEPJS…)

Ministère chargé de la santé

 La branche professionnelle (Certificat de Qualification Professionnelle).
Organisme valideur : Secrétariat national de la CPNE (commission paritaire nationale de l’emploi) ou OPCA (organisme paritaire collecteur agréé) de la branche professionnelle.

Les organismes privés (CESI…).
Organisme valideur : organisme de formation qui délivre le titre ou la certification.

Les chambres consulaires
Organisme valideur qui délivre le titre ou la certification, ex : chambre de commerce et d’industrie, chambre d’agriculture, chambre des métiers…

Vous devez donc contacter l’organisme valideur dont vous dépendez et retirer auprès de celui-ci un dossier. Puis vous constituez ce dossier, en remplissant le plus complètement possible les différentes rubriques. Celles-ci doivent être rédigées, claires et précises et comporter des exemples. C’est à ce stade que vous pouvez vous faire aider pour la rédaction, par un écrivain public. Les différents organismes assurent également un suivi des dossiers, par le biais de personnes ressources (accompagnateurs ou méthodologues) qui rencontrent régulièrement les candidats et leur prodiguent les conseils nécessaires à un bon montage de dossier.

Vous déposez ensuite votre dossier puis aurez une soutenance orale à subir face à un jury de professionnels qui évaluera vos compétences et décidera ou non de l’attribution du diplôme. Pour certaines professions, l’oral est facultatif, se renseigner auprès de l’organisme dont vous dépendez. Le jury peut prononcer une validation totale ou partielle. Dans ce dernier cas, on vous demandera de compléter vos compétences, soit sous la forme d’une formation à suivre, soit par un rapport à rendre, soit par un projet professionnel à réaliser.

Liens utiles :

http://www.alfacentre.org/vae/la_vae_en_6_etapes.htm

http://www.pole-emploi.fr/candidat/les-organismes-valideurs-@/suarticle.jspz?id=13414

http://www.uniformation.fr/Salaries/Dispositifs-de-formation/VAE